En souvenir de Pietro Savorgnan di Brazzà, fondateur de Brazaville, capitale du Congo.

Peter est né dans la capitale de l'Italie, Rome, en 1852 par le comte Ascanio Savorgnan de Brazzàmembre de l'une des plus anciennes familles nobles du Frioul et aristocrate vénitien ayant d'excellents contacts dans le monde entier, y compris dans la France de Napoléon, et son épouse Jacinta Simonetti qui appartenait à l'une des plus anciennes familles romaines.

Enfant, Peter était fasciné par les voyages de son père... On raconte qu'alors qu'il n'avait que huit ans, il fut frappé par la vue d'une tache blanche sur la carte de l'Afrique, qui se trouvait dans la bibliothèque de la maison, et fut foudroyé par l'idée de découvrir l'Afrique et toutes ses merveilles. 

Naturalisé français, âgé d'une vingtaine d'années, il réussit à s'embarquer sur la frégate Vénus, qui patrouille la côte ouest de l'Afrique pour lutter contre le trafic d'esclaves, profitant de la circonstance pour pénétrer le long des fleuves Ogooué et Gabon-Bemboue, dont les sources sont encore inconnues.

Pietro Savorgnan di Brazzà  est entré dans l'histoire comme un personnage singulier de l'ère coloniale. Déjà connu pour être loin de Stanley e dagli altri esploratori bianchi dell’epoca per i suoi metodi non violenti e per la sua repulsione verso lo sfruttamento coloniale, divenne protagonista di un periodo difficile per l’imperialismo francese fino a rivelarsi personaggio scomodo per la politica coloniale del suo governo, è stato l’unico esploratore europeo nella storia coloniale a conquistare un impero senza spargimenti di sangue, con la fiducia e la pace. Rientrando in Francia da un nuovo viaggio in Africa, nel 1905, morì a Dakar.

Brazzaville (Ville de Brazzà)

Brazzaville, contrairement à de nombreuses autres villes fondées par des colonialistes qui ont fait leur chemin avec le fer et le feu, est la seule capitale du continent africain à conserver le nom de son fondateur Pietro Savorgnana di Brazzà.

En 1880, grâce à un accord conclu avec le chef d'une tribu locale, le roi Makoko, pose le basi per la fondazione della città che, successivamente venne chiamata Brazzaville, ora capitale della Repubblica del Congo.

L'amitié entre Brazzà et Makoko a offert le Congo le seul moment lumineux dans l'obscurantisme tragique de son histoire coloniale. De nombreux Congolais parlent de Brazzà comme de leur "ancêtre blanc" et sont très fiers de la rencontre entre ces deux illustres personnages.

Dans la ville de Brazzaville même, l'université lui a été dédiée.la rue principale et une école secondaire. Le 6 décembre 2005, la première pierre du mausolée destiné à accueillir sa dépouille a été posée dans la capitale du Congo. Le 3 octobre 2006, la France et le Congo ont rendu un hommage solennel à l'explorateur, lors d'une cérémonie à laquelle ont assisté rois, tribus et chefs d'État, et au cours de laquelle la dépouille de Pietro Savorgnan di Brazzà, transférée d'Alger, a été déposée dans un somptueux mausolée, le Mémorial de Brazzaville, centre de la culture et de la mémoire en République du Congo.

Il 6 ottobre 2014 Corrado Pirzio Biroli, figlio di Detalmo Pirzio Biroli, discendente di Pietro Savorgnan di Brazzà, è stato ricevuto dal capo di Stato Denis Sassou Nguesso a Brazzaville per siglare il gemellaggio culturale con il Museo Storico Pietro di Brazzà Savorgnan, volto a tenere vivo lo scambio culturale tra Congo e Friuli.

Timbres commémoratifs de Pietro Savorgnan di Brazzà

Laisser un commentaire

italiacamerun Aedic association

A.E.D.I.C.
Cameroun - Yaoundé
Italie - Gorizia

fr_FRFrançais